SL2619-sac-personnalisé-en-papier-avec-logo-et-ruban-1-1-710x300

Passage du sac plastique au sac papier : le défi est lancé

Blog | février 12, 2019

La nouvelle est tombée l’année dernière : les sacs plastiques fins que l’on distribue en caisse des grandes surfaces, petits et moyens commerces (pharmacies, magasins d’optiques, boulangeries…) vont sans aucun doute disparaître de votre champ de vision et laisser place au sac papier.

En effet, cette décision mise en application le 1er juillet 2016 et issue de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte est tout aussi révolutionnaire qu’impérative. En effet, suite à la pollution criante des sacs plastiques autant sur terre qu’en mer, l’ère du changement montre enfin le bout de son nez.

Pour être plus concret, voici quelques chiffres qui parlent d’eux-mêmes : chaque année est comptabilisé 5 milliards de sacs plastiques fins que l’on distribue à la caisse d’un supermarché et pas moins de 12 milliards de sacs plastiques que l’on utilise pour les fruits et légumes. Résultat, les premiers qui en font les frais sont les animaux et plantes vivant dans la mer. Les conséquences ? Catastrophiques.

Comment se déroule cette suppression de sacs plastiques fins au profit du sac papier ?

 

Il est bon de rappeler que depuis quelques années, les sacs plastiques sont devenus payants dans les grandes surfaces de distribution et a permis de passer de douze milliards de sacs à 700 millions. Les sacs papiers sont devenus alors de plus en plus prisés.

Depuis le 1er janvier 2017 n’est permis que des sacs en papiers ou sacs plastiques « biosourcé » et compostable en compostable domestique pour tout ce qui est poissons, fruits, légumes et fromage lors de leur pesée sur un lieu de vente.

Quels sont les lieux de ventes directement visés par cette loi ?

–          Les magasins de distributions (petites, moyennes et grandes) : supermarché, hypermarché, magasins de surgelés.

–          Les enseignes spécialisées dans l’alimentation : poissonnerie, primeur, boulangerie, boucherie.

–          Les enseignes hors alimentaires : pharmacie, magasins d’optiques, librairies ect.

–          Les ventes en plein-air comme les vides greniers ou les brocantes sont également inclus.

 

L’heure de gloire du sac papier a sonné !

Les marchés changent au gré des modes mais aussi au gré des décisions gouvernementales comme c’est le cas ici. Du coup, les entreprises spécialisées dans le packaging sur-mesure ont retenu la leçon et se sont adaptées aux nouvelles règles du jeu.

Remettre au goût du jour le sac papier dans des lieux où le sac plastique était prisé : voici le défi qu’ils se sont donnés. Grâce aux options personnalisables et avec une prise de conscience de plus en plus grandissante des enjeux écologiques, le sac papier publicitaire est de plus en plus adopté, accepté et aimé autant par les clients que par les vendeurs.

Laisser un commentaire

USAItaly